Qu’en est-il des dérogations pour les directeurs à l’année sur les grandes structures?

 

Selon l’arrêté du 13 février 2007, les titulaires du BAFD ne peuvent plus diriger des accueils collectifs de mineurs de plus de 80 enfants, plus de 80 jours par an. Pour savoir quels critères sont nécessaires, n’hésitez pas à consulter l’arrêté concerné.

Mais beaucoup n’ont malheureusement pas les critères cités dans l’arrêté de 2007 . Afin de pallier à ce manque de directeurs diplômés,  l’arrêté du 12 décembre 2013, modifié par l’arrêté du 3 novembre 2014 ,permet aux titulaires du BAFD d’obtenir une dérogation de 3 ans pour diriger un A.C.M de plus 80 enfants, plus de 80 jours par an. Cet arrêté a permis de bien mettre en place la réforme des rythmes scolaires, en facilitant l’organisation des accueils en manque de dirigeant possédant les conditions requises.

 

Où en sommes nous 4 ans après?

L’arrêté du 28 février 2017 renouvelle la possibilité d’obtenir une dérogation aux titulaires du BAFD pour une durée de 3 ans et doit être assortie d’un engagement écrit de son employeur visant à sa professionnalisation.  La dérogation peut être prorogée pendant 2 ans si la personne prépare un diplôme cité dans l’arrêté du 13 février 2007.

En bref, il n’y aura « normalement » plus ou très peu de directeur « BAFD » de grandes structures à l’année d’ici 2022.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :