Les P.J.C

Qu’est ce qu’un P.J.C?

Les P.J.C ou petits jeux cons sont des jeux qui mettent en danger la sécurité physique, morale ou affective des enfants. Par exemple, en amusant les spectateurs en humiliant un joueur utilisé comme victime.

Quoi que fasse le joueur, l’issue sera la même. Le tarte à la crème lui viendra en plein visage!

Ils n’ont aucun but pédagogique. Les enfants les plus réservés et introvertis seront de plus en plus à l’écart. Ces jeux peuvent être une réelle source d’angoisse. Il est donc important de faire attention.

 

Y a t-il une liste de P.J.C

Il n’existe aucune liste noire. Même s’il existe des jeux qui pourront vite tourner à l’humiliation. Tous les jeux peuvent être des P.J.C s’ils sont mal menés.

Prenons exemple du Kim-gout. Il peut être préparé directement en tant que P.J.C, en y mettant de la moutarde, du poivre ou du piment… Si il est donné aux participants des fruits qui « vous » paraissent succulents. Quand sera t-il de notre cher participant aux yeux bandés? Il risque d’avoir un dégoût visible des spectateurs qui riront de lui. Cependant, il est tout a fait possible d’organiser un kim-gout sans qu’il ne devienne P.J.C.

 

 

Comment reconnaître quand le jeu tourne à l’humiliation?

Le premier indicateur est le rire des spectateurs sur le participant qui n’arrive pas, physiquement ou intellectuellement à résoudre un problème. On peut dire que l’on appuie là où sa fait mal, à savoir la faiblesse des personnes.

Il faut savoir qu’après avoir été la victime des brimades, certains s’en donneront à cœur joie de se moquer à leur tour, par vengeance ou pour se faire oublier.

D’autres auront mal vécu cette expérience et se renfermeront de plus en plus.

 

Les P.J.C sont souvent source de débat… N’hésitez pas à réagir.

 

 

 

3 réflexions au sujet de “Les P.J.C

  1. Effectivement, pas mal de jeux peuvent tourner à l’humiliation. Ça peut aller très vite. Et le pire c’est que ça peut traumatiser un enfant. Il peut s’en souvenir longtemps et perdre toute confiance en lui, puis se renfermer sur lui même…
    Mais c’est notre rôle, en tant qu’animateur ou directeur, de sensibiliser les enfants, et empêcher toute moquerie!

  2. Pour éviter que cette pratique des PJC ne se répandent dans les ACM il est primordial de permettre aux animateurs (et surtout en formation BAFA) de donner sens à leur action. Il est essentiel que les animateurs soient sensibiliser aux apports pédagogiques qu’ils souhaitent permettent dans la mise en place des jeux. La seule question qu’il fait de poser est la suivante « qu’est ce que le jeu proposé va permettre de construire d’un point de vue physique, intellectuel ou affectif chez l’enfant ? ». L’amateur qui met en place des PJC ou laisse pratiquer les PJC par des enfants est un animateur maltraitant.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :