La bobologie

La bobologie est un terme  qui désigne avec humour le traitement de toutes les petites plaies telles que les coupures et les égratignures. Ces petits traumatismes que l’on appelle « bobos » notamment chez les enfants. Le suffixe « logie » fait référence aux sciences. La bobologie a donc une signification pseudoscientifique.

Nous allons vous donner quelques petites billes pour différencier les petits « bobos » et les blessures graves. Ainsi que des informations pour les bobos. En ce qui concerne les blessures graves, il est important de se former, nous ne publierons donc pas les gestes de premiers secours.

Commençons par notre premier conseil. Que ce soit un accident qui relève de la bobologie ou un accident grave, il faut rester calme ! Ensuite, il faut reconnaître les signes qui nécessitent l’avis d’un médecin. Dans une journée en ACM, il peut arriver une multitude d’accidents. Dans la plupart des cas, aucune consultation médicale n’est requise.

 

Les plaies

Les plaies simples sont de petites tailles et peu profondes. Même si elles paraissent minimes, il convient de bien les traiter afin d’éviter des infections.

  1. Lavez-vous les mains
  2. Le blessé se lave aussi les mains. Il peut être tenté de toucher sa plaie.
  3. Nettoyez-la avec une solution antiseptique et des compresses stériles.
  4. Assurez-vous qu’il n’y ait pas de corps étrangers dans la plaie
  5. Protéger la plaie avec un pansement
  6. Surveiller la plaie dans les jours qui suivront. Douleur, gonflement, rougissement sont des signes d’infections.

Comment savoir si la plaie nécessite une consultation?

Où et comment est la plaie?

  • près d’un orifice naturel (bouche, nez, oreille, sexe, anus)
  • Plus grande qu’une demi-paume de main de la victime
  • Profonde
  • Infectée
  • Si la victime est fragile (personne âgée, nourrisson, malade)

Les brûlures

Comme pour les plaies, il y a la brûlure simple et la brûlure grave.

Brûlure superficielle:

1er degré

  • Rougeur
  • Blanchiment à la pression
  • Pas de cloque/ampoule (phlyctènes)
  • Les poils tiennent sur la brûlure
  • Légère douleur

2e degré superficiel

  • Phlyctènes humides (liquides présents) fond rouge
  • Blanchiment à la pression
  • Les poils tiennent sur la brûlure
  • Douleur importante

Brûlure profonde:

2e degré profond

  • Phlyctènes  déchirées, fond blanc-rouge
  • Aucun changement de couleur à la pression
  • Douleur faible/aucune douleur
  • Les poils tiennent à peine

3e degré

  • Peau cartonnée, sèche, blanche ou brunâtre
  • Aucun changement de couleur à la pression
  • Aucune douleur
  • Aucun poil ou les poils se détachent

Toute brûlure devra être refroidie le plus rapidement possible. Mais attention à vérifier la gravité de celle-ci. Si vous avez un doute sur la gravité de la brûlure, n’hésitez pas à consulter.

  • S’éloigner de la source de chaleur
  • Refroidir la surface brûlée avec de l’eau. On laisse couler l’eau froide (pas glacée sans pression sur la brûlure. Arroser immédiatement une brûlure diminue l’extension  de celle-ci.
  • Ne pas percer les cloques, car elles protègent des infections, protéger les avec un pansement
  • Ne pas appliquer de glace, ou eau glacée !!! Cela endommagerait la peau.
  • Consultez un médecin si la brûlure fait mal, gonfle ou rougit  dans les jours qui suivent. Ce sont des signes d’infection.

Évaluer ensuite le degré de la brûlure

1er degré

  • Désinfecter la zone brûlée avec une solution antiseptique
  • Appliquer une pommade cicatrisante ou hydratante
  • En cas de douleur, prendre un médicament antalgique

2e degré superficiel

  • Désinfecter la zone brûlée avec une solution antiseptique
  • Placer un pansement adapté, afin de protéger la plaie et de maintenir un milieu humide favorable à la cicatrisation. Comme  un pansement vaseliné, hydrogel ou hydrocolloïde . Vous pouvez également appliquer un gel hydrocolloïde  sous un pansement sec;
  • Consulter un médecin qui pourra vous prescrire un traitement adapté

Pour les autres degrés, veuillez consulter.

 

Les Bleus

Les bleus ou ecchymoses apparaissent suite à un choc. Ils sont dus à l’éclatement de petits vaisseaux capillaires. Mais ne vous inquiétez pas, il n’y a dans la plupart des cas rien de grave.

Lorsqu’il suit un coup, il est bénin. Il ne présente donc aucun risque. La guérison se fera seule. Cependant, afin de diminuer la douleur, on peut toutefois poser de la glace sur le leu. (mettre un tissu fin ou essuie-tout entre la glace et le bleu). Vous pouvez aussi appliquer une crème à base d’arnica.

Le bleu peut indiquer un traumatisme plus important comme une fracture. Petit article intéressant pour identifier les fractures.

Lorsqu’il est situé à la tête, l’état de la personne est à surveiller. En effet, cela peut cacher un traumatisme crânien.

Voici les symptômes d’un traumatisme crânien:

  • Vertiges
  • Maux de tête
  • Troubles du comportement
  • Nausées
  • Vomissement

N’hésitez donc pas à appeler le 15 si l’un de ces symptômes apparaît après un choc à la tête, ou même en cas de doute.

 

Saignement de nez

Le saignement de nez ou épistaxis est bénin s’il survient spontanément ou après un petit coup sur le nez ou enfant qui se trifouille le nez. Il est donc la plupart du temps bénin.

  • Le saignement peut-être impressionnant pour l’enfant il faudra alors le rassurer.
  • Asseoir la personne
  • Ne surtout pas pencher la tête en arrière, le sang pourrait atterrir dans les poumons.
  • Moucher doucement afin d’évacuer les gros caillots de sang
  • Comprimer la partie inférieure du nez pour stopper l’écoulement du sang
  • facultatif: mettre un glaçon dans la bouche. Le froid est vasoconstricteur.

Quand doit-on consulter?

Si au bout de 10 minutes le saignement continu, et que vous avez essayé les consignes, appeler le 15 pour avoir un avis médical, car ça pourrait être grave.  Si les saignements sont fréquents, n’hésitez pas à consulter.

 

Les Piqûres et morsures

En France, les piqûres d’insectes sont bénignes

Les guêpes, abeilles, moustiques, araignées (je sais, elles ne sont pas des insectes) ou taons sont ceux qui piquent le plus.

  • Si douleur, donner un antalgique et appliquer du froid
  • Appliquer gel piqûre en cas de démangeaison

Consulter

  • En cas d’allergie
  • Piqûre en masse
  • En cas de réaction, type vertiges, malaise, difficultés pour respirer, gonflement du visage ou de la gorge

Morsure de serpent

En France, les morsures de serpents sont le plus souvent sans gravité

Consulter

  • Sueurs froides
  • Palpitations, pâleur
  • Malaise
  • Grande soif
  • Petites taches rouges sous la peau

Outre tous ces bobos, on peut aussi parler des maladies bénignes. Pour toute maladie, une consultation est recommandée.

N’oubliez pas qu’en cas de doute sur tous les points abordés dans cet article, n’hésitez pas à consulter. Il vaut mieux prévenir que guérir !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :